Vous êtes ici : Accueil > Vie du collège > Voyages et sorties > Visite des 4ème au Palais de la Découverte à Paris
Publié : 21 février 2014

Visite des 4ème au Palais de la Découverte à Paris

En Janvier, tous les élèves de quatrième se sont rendus au Palais de la découverte.
Ils ont assisté à différents exposés et ont effectué une promenade sur les Champs Elysées.

L’exposé d’électrostatique par Paul Debaut et Quentin Boucher de 4ème4
L’électrostatique est un phénomène qui se produit avec l’électricité. Nous avons assisté à une première expérience : des boulettes d’aluminium, placées dans une sphère, sont attirées par une boule mise sous tension. Plus il y a de tension, plus les boulettes tapent forts sur la boule centrale et cela provoque des éclairs.
Pour la deuxième expérience, le spécialiste de l’électrostatique a pris deux élèves pour prouver que le corps humain est conducteur... Elles sont montées sur un disque métallique relié au générateur. Les filles ont dû enlever leurs chaussures car les semelles sont de bons isolants. Elles se sont accrochées à la barre de la cage, le spécialiste a mis sous tension d’abord à 100 000 Volts puis à 300 000 Volts. Les cheveux des filles se sont dressés….. Ensuite le spécialiste les a enfermées dans une cage. Les charges électriques sont restées sur la cage et non sur les élèves : leurs cheveux sont retombés.

Le volcanisme par Honorine Moisson et Honorine Duval de 4ème2
L’irruption du volcan Eyjafjallajökull a fait fondre le glacier en dessous de lui, ce qui a provoqué une coulée d’un mélange de cendres et d’eau, puis il y a eu un nuage de cendres qui a recouvert toute l’Europe. Ce nuage a bloqué tous les avions d’Europe. Si un avion passe dans un nuage volcanique alors les cendres viennent ronger, brûler les réacteurs d’où une forte probabilité d’accidents aériens.
Nous avons ensuite vu une maquette de la Terre découpée. La Terre est formée d’un noyau interne et d’un noyau externe fait de fer et de Nickel. Le noyau interne ne fond jamais malgré sa très forte température de 5 100°C. Le noyau externe lui est en fusion, sa température est de 2 900°C. La Terre est composée d’un manteau péridotite, fait de roches puis d’une croûte terrestre.
Il y a deux sortes de volcans : explosifs et effusifs (fluides). C’est-à-dire que soit la lave explose (explosif) ce qui est dangereux ou soit la lave coule (effusif). Un volcan explosif est moins dangereux qu’un volcan effusif car le nuage de cendres nous asphyxie alors que pour un volcan explosif, si on est dans un abri, la lave nous passe dessus.
Le magma est un mélange de gaz et de roches fondues. La lave est uniquement de la roche fondue.
La chimie des plastiques par Chloé Morin, Clotilde Stalin et Emma Guillet de 4éme4
Le plastique est formé à 90% à partir du pétrole. 10% des plastiques sont issus de matières végétales (maïs, blé, pomme de terre, poudre de ricin).
Le ricin est une plante qui pousse dans des terres semi-arides. Le plastique obtenu à partir de cette plante est le Rilsan. On extrait de l’huile après avoir broyé les graines de ricin. Cette huile subit des traitements chimiques jusqu’à obtention d’un polymère (très grandes molécules), le Rilsan. Ce plastique est utilisé pour plastifier des objets.
Le ricin est très toxique : l’animateur nous a raconté qu’en 1978, un reporter Bulgare, M.Marcof, a été assassiné par injection, à l’aide d’un parapluie, de poudre de ricine.

La physique et la Lumière par Camille Chandelier et Anne-Lise Leclerc
La lumière blanche, telle que nous la voyons est en fait composée de lumières de fréquences différentes. Dans l’expérience effectuée au Palais de la découverte, la lumière blanche d’une lampe à incandescence a été décomposée par un prisme : cela nous montre l’étalement des lumières colorées (rouge, orange, jaune, verte, bleue, indigo et violette). Cette expérience a été réalisée pour la première fois par Newton.
Il a montré aussi que l’on peut reconstituer la lumière blanche en superposant la basse, la moyenne et la haute fréquence (basse fréquence = rouge ; moyenne fréquence = vert ; haute fréquence = bleue).
Si on superpose une moyenne fréquence avec une haute fréquence (vert et bleu) on obtient une radiation dite cyan par le physicien. Ce cyan n’est pas celui du peintre.
Si on superpose une basse fréquence avec une haute fréquence (rouge et bleu) on obtient une radiation dite magenta par le physicien.
Si on superpose une moyenne fréquence avec une basse fréquence (vert et rouge) on obtient une radiation dite jaune par le physicien.
Pour tout vous dire la lumière telle que nous la voyons est due à notre cerveau qui interprète les sensations colorées qu’il perçoit. Ce sont des reflets des fréquences des lumières colorées qui interagissent avec les objets colorés en ne laissant passer que certaines fréquences.